AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 
sème la mort, joli Charon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: sème la mort, joli Charon    Sam 10 Oct - 14:54

MAN IN THE MIRROR



AMBROISE CORNEILLE

nom : CORNEILLE. artifice, mirage d'une humanité habillée, d'une appartenance à la civilisation.  ▲  prénom : AMBROISE. un nom parmi d'autres. Nombreuses identités, empruntées, volées. La gargouille devient homme à travers les âges. ▲ âge et date de naissance : QUATRE MILLENAIRES. Gardien du monde, des pharaons aux simples gens d'aujourd'hui. Immuable fossile.▲  statut civil : CELIBATAIRE. Le doigt toujours nu, l'alliance jamais portée. Des cœurs aimés, emportés par le temps. ▲ orientation sexuelle : les fragiles, les boiteux, l'inclination pour les écorchés du globe ▲ metier : DIRECTEUR DU LOUVRES. gardien du monde, amour des arts. Objets du passé préservés dans son palais de marbre.▲situation familiale :  SOLITUDE. unique, la brise comme simple compagne, la mère oubliée, le père trépassé. Chat solitaire qui gravite sur la terre depuis l'aube des civilisations ▲ Ton espèce : GARGOUILLE.  Colosse muet, mangeur de monstres, d'assassins planqués sous la chair. Protéger, tuer, équilibre maintenu, l'écorce épurée des horribles..▲ traits de caractère : curieux, discret, joueur, sévère, protecteur, courageux, passionné, cultivé, courtois, observateur, génie, romantique, persévérant, solide, détaché, rêveur, prudent  ▲ Que penses-tu des créatures ? : oeillade attentive sur les chimères, les avis divergent aux différentes têtes. L'immortel les as tous vu, des envoûtantes écailles aux suceurs de veines. ▲ groupe : MONTMARTRE ▲ crédits : votre réponse ici  votre réponse ici


1- # Gargouille, c'est le pelage choisi au détriment de la pierre ou du plumage. Depuis l'Egypte Antique, le légendaire matou se faufile dans les civilisations, s'imprime dans chaque religion sous la forme d'un gardien que l'on bénit. Hais des seuls à blâmer, le chat redevient chair humaine lorsqu'il faut abattre son jugement sur les monstres du globe.

2 - # Des occupations en tout genre, multiples métiers passés en revue ces quatre milles ans. Et souvent, les pas qui rôdent autour de l'art, l'oreille qui s'imprègne de musique, la joue, les doigts qui peignent des esquisses, macabre magnifique. Devient roi des artistes, immuable se faufilant à travers les âges. Différents noms connus, de Leonard de Vinci à Vivaldi, le colosse vivant dans l'ombre de leurs pas. Leur mentor à nombreux, les géants de l'histoire.

3 - # L'adrénaline encore recherchée. Après temps d'époques, elle devenue difficile à trouver. Dans les profondeurs de son vieux corps inaltéré, il cherche ceux qui pourront lui faire ressentir la palpitation. Les démons traqués avec besoin, les curiosités préservées dans la cime de ses bras millénaires. L'immortel en quête d'une excitation sur cette écorce vieillissante.

4 - # Courtoisie, la bienveillance pour l'autre sexe. Des manières héritées d'une éducation sous la bienveillance d'une reine. A une époque où l'homme est roi, la belle qui se hisse parmi les grands et fait ployer le genou du moindre mâle. Héritage d'un respect impartial, sans distinction du sexe, les jolies sont considérées comme des bourgeons délicats, les trésors du monde à préserver du vice grandissant.

5 - # Un seul enfant. La précieuse, qu'il a laissée s'échapper aux quatre vents. Contrairement à son père jamais connu, figure protectrice demeurée à ses côtés jusqu'à ce que la gosse décide de s'envoler. Des retrouvailles de temps à autres, le visage familier  inchangé, tendre étreinte d'une espèce minoritaire.

6 - # Les ailes arrachées dans un combat. Déchirement pour Icare échoué, le ciel jamais retrouvé jusqu'à la naissance des premiers bolides ailés. La rancune pour le monstre tantôt bourreau, tantôt proie.

7 - # Des propriétés aux quatre coins. De la Nouvelle Zélande en Amérique, appartements à vastes manoirs, l'immortel a sut élire domicile dans les destinations reculées du monde. Cette dernière décennie, la gargouille s'est installée à Paris, habite un hôtel de luxe dans les quartiers chics de la capitale.

8 - #  Les technologies loin de sa vue, loin de son toucher. A ne pas supporter cette nouvelle ère qui commence, cette virevolte industrielle qui crépite sous ses yeux et fait de ce monde un quotidien d'artifices. C'est parfois l'exil nécessaire loin de cette fanfare électrique qui l'amène à rejoindre les contrées isolées.

9 - # Costume chic, tenue simple, de moult déguisements pour imposer une identité aux yeux des autres. Jamais pouilleux, la propreté qu'il préfère, nier l'évidence de sa carcasse pourrie qu'il dissimule dans l'illusion quotidienne.

10 - # Attirance pour les boîteux, les écorchés. L'envie de les réparer, de hisser le sourire sur leurs lèvres tristement figées. La curiosité pour leurs blessures à jamais ouvertes. Parfois, c'est le pied qui s'avance vers le danger, la gargouille qui trépasse maintes fois sans se démotiver.


ton pseudo : panda vador  ▲ ton âge  : 24 ans i ▲ ton pays : frites, chocolat, bière ta fréquence de connexion : quotidienne ▲ comment t'es arrivé ici ? bazzart ▲ ton avis sur le forum : un commentaire ?

Revenir en haut Aller en bas


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: sème la mort, joli Charon    Sam 10 Oct - 14:55


NECTAR IMMORTEL



Carcasse crevée. Sous toutes ses formes, couleurs meurtrières de l'imagination humaine. La corde au cou, le couteau logé dans son cœur, la chair brûlée, la tête décapitée, l'ossature tirée au fond de l'abîme. Mort trop de fois. Des cendres funèbres renaît toujours le phénix. Increvable. La chimère erre sur la rondeur du globe sans lassitude. Le poids des années, lourd sur ses épaules, s'oublie au regard des curieux. Le fardeau se dissipe à la vue des charmants, et l'ossature las se ragaillardit d'un frisson brusque. Eux qu'il aime tant. Eux qui l'attire loin des sentiers battus. Eux, les humains, les créatures. Les jolis écorchés.

Tous à ses pieds. Plutôt celles du puissant flanqué sur le trône, lui à côté, spectateur de la même esquisse se traçant devant ses globes brillants. Quelques phalanges se glissent sur son pelage noir dans une tendre caresse. Ronronnement subtil du chaton campé sur le bras du règne, la puissante, sa mère. Fils du pharaon, bâtard, gargouille qu'on ne devine sous les traits malicieux. Et elle, l'illustre, la forte parmi les chacals. La belle Hatchepsout, reine première dans l'Egypte Antique. Enfant né d'une liaison avec un émissaire étranger. Une gargouille attirée par la première dame du royaume de Râ, une chimère tombée sous le charme d'une mortelle. Histoire fugace, amour inconcevable, elle qui prétend être enceinte de l'époux légitime, accuse la fausse couche lorsque naît la blancheur illégitime. Secret à jamais d'un enfant né, du sortilège qui anime la jeune carcasse. Parfois de chair, parfois de poils, le bambin devient félin sous les yeux ébahis de la mère, se frotte aux jambes lisses et se laisse blottir dans les bras hésitants. Il l'avait prévenu, le père disparu. De sa nature, de celle du chérubin à venir. Qu'en survivant, il deviendrait gardien du monde.

Il est mort. Les raisons, il s'en fout. Il est mort. Frustration, il rage de n'avoir pu porter le coup fatal. Le monstre trépassé sans son accord, passé de l'autre côté sans un dernier combat. Travail inachevé, la gargouille lorgne ce qu'il reste de l'immortelle sangsue. La progéniture, la création abandonnée. Aigos. Toi aussi il t'a laissé. Lui aussi, il doit le tuer. Le colosse se redresse de son coteau, laisse la brise porter son parfum jusqu'aux narines meurtrières. Un sursaut, l'autre qui pivote, tourne l'échine, redresse ses billes dorées  vers lui. Sourire s'étirant sur les lippes immortelles. L'ogre sanguin, plus jeune, plus vigoureux. Sa prochaine cible. Un bond en avant, Thorgal fonce sur sa proie. Commence le combat de titans. Duel d'immortels, de gargouille contre vampire, aujourd'hui encore inachevé. Rien n'a changé, outre les noms. L'un s'appelle Ambroise, l'autre aborde maintenant Rubens. Tout a changé. La rage n'est plus qu'une amplitude curieuse. Une obsession maladive pour l'ogre séduisant. Des corps à corps violents, le dernier coup jamais porté. Pourquoi? La réponse inaccessible. Au besoin de garder sa némésis en vie.

Muse aux mains souillées. La vie qu'il devrait lui ôter, harpie, démon planqué sous le joli sourire. Pourtant, c'est la curiosité pour la fillette qui va subir sa raclée. Pour la belle voulant se défaire du système, fuir les charognes. Peut-être souhaite t'elle un regain de banalité dans son crépuscule quotidien? Chat intrigué, curieux. La queue s'agite, bat de gauche à droite alors que s'approche le félin de la fenêtre de l'appartement. Verre brisé, l'animal se faufile aisément à travers les dents miroitantes. L'odeur du sang gravite jusqu'à son museau. Ca pue la mort, la carcasse se laissant crever. Il la retrouve près du lit, les fesses à même le sol. Esquisse macabre d'une vie qui veut s'arrêter.  Fin de la partie? La gargouille déguisée se faufile le long de son moignon de jambe et frotte son pelage contre la chair moite. Un coup de pied contre le flanc, grognement de l'animal. "Dégage toi" Lui qui reste, immortel sans peur, juste attentif à la magnifique qui veut s'achever. Fleur du mal, jolie pétale qu'il observe depuis l'enfance. Le voici à ses pieds. Son pied pour être précis. Le rescapé de ses erreurs. L'épuisement l'emporte, le quatre pattes qui s'endort près de l'humaine interloquée. "Putain, c'est quoi ce chat..." Humaine adoptée, chat adopté, si la cohabitation est souvent tumultueuse, elle s'enracine peu à peu dans les vertèbres de chacun. La sorcière au chat noir, voilà ce qui se murmure dans les classes de Mahaut.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2015

MessageSujet: Re: sème la mort, joli Charon    Sam 10 Oct - 15:50

LE CHATON /emporte la bestiole et va la cacher dans le four/ Comment ça ce n'est pas la cachette idéale ? Chut, au moins il fait chaud Tu as intéret de ne pas laisser Mahaut pourrir dans le caniveau, elle a besoin qu'on la protège 4 millénaires, c'est un fossile encore bien charmant


    FANTASMAGORIES
    you are nothing but wild beast wearing human skin △ You are an amalgam of survival instincts, of roar and resistance. fury, wrath, vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: sème la mort, joli Charon    Sam 10 Oct - 16:42

tu peux dire adieu à ton four
si elle cesse de vouloir en faire un rôti de félin, il continuera à veiller sur elle
je suis bien conservé hein on fait le même âge, si c'est pas magnifique
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: sème la mort, joli Charon    Sam 10 Oct - 16:48

Le directeur du Louvre ! Et puis Hugh et puis ta plume Je crois que ça résume en très peu de mot ma pensée, maintenant j'ai hâte de lire tes rps avec Mahaut (apparemment c'est cocasse entre eux, je sais pas comment il fait pour la supporter ). Et surtout, tu as pris une gargouille
Bienvenue chez toi, tu connais la maison


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: sème la mort, joli Charon    Sam 10 Oct - 17:15

Je me demande encore comment il fait pour la supporter Un peu de masochisme dans le caractère je suppose
Les gargouilles c'est le bien *petit chat qui se faufile dans les jambes*
Merci
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2015

MessageSujet: Re: sème la mort, joli Charon    Dim 11 Oct - 10:43


BIENVENUE CHEZ TOI

Ce personnage là!   Gargouille qui marche dans les pas des grands, des artistes, joli qui a connu l'Egypte, chat sournois. J'aime ce que tu as fait, ta plume, on en parle plus, ça suffit . Et qu'il arrête de se plaindre pour ses ailes, il n'en a pas besoin, ça prend trop de place  What a Face.

BIDULE . Mahaut te jette toujours par la fenêtre, dans la poubelle ou dans le micro-onde, mais elle t'aime boule de poils  .


Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Florence, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pour ce faire, tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.



    FANTASMAGORIES
    you are nothing but wild beast wearing human skin △ You are an amalgam of survival instincts, of roar and resistance. fury, wrath, vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: sème la mort, joli Charon    Dim 11 Oct - 11:04

merci vieille morue
t'es cruelle mais t'es mignonne en colère *chat agaçant*
mes ailes me manquent je vais couper une jambe à rubens
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: sème la mort, joli Charon    

Revenir en haut Aller en bas
 
sème la mort, joli Charon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Privé de ses bras, il sème la mort sur les MMO, un stylo dans la bouche!
» Chevalier de la mort
» Chevaliers de la Mort et Cataclysm ?
» La mort du Roi-Liche, le RP et Kirin Tor.
» [Unité Spéciale ] Le Regiment de la mort. ... MUAHAHAH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA RONDE DE NUIT :: AUTOUR DE MOI LES FOUS :: LE METRO :: DESTINATION ATTEINTE-