AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 
je fixais des vertiges (alban)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: je fixais des vertiges (alban)   Ven 9 Oct - 20:45

Si tu ne m'aimes pas, je t'aime et si je t'aime, prends garde à toi.



ALBAN ISERAFI

nom : iserafi, qui évoque en zoulou ces créatures célestes dotés de trois paires d'ailes, une famille surélevée au sein de la pyramide sociale. ▲  prénom : alban, anagramme et synonyme de banal, un prénom hérité d'un parent aussi inconnu qu'il est éloigné. themba, zoulou pour confiance, une appellation à laquelle un public averti ne saurait se fier. les autres se contenteront de te surnommer "banbi", un mystère qui demeure irrésolu.  ▲ âge et date de naissance : vingt années à ton compteur, dont cinq années d’existence illégales,  lazare n'aura pas été l'exception. ce sont les rayons caniculaires de benoni, en afrique du sud, qui t'auront vu naître il y a vingt-cinq févriers de cela. ▲  statut civil : l'amour est enfant de bohème, il n'a jamais jamais connu de loi. ▲ orientation sexuelle : ces voix graves qui susurrent à ton oreille, ces bras forts qui enlacent ta taille, eux seuls arrivent à t'arracher ce frisson significatif. ▲ métier : tu illumines la scène de l'opéra de paris à chaque représentation, danseur étoile, une bien jolie appellation, celle que l'on attribue volontiers au danseur dont le talent seul parvient à l'élever au-dessus de son audience admirative. ▲situation familiale : loin des yeux, près du cœur. ▲ Ton espèce : charmeur de serpent, son venin n'est rien de plus qu'une existence futile, tu en tires l'eau de jouvence dont tu t'enivres. ▲ traits de caractère : gentleman, imprévisible, charismatique, charnel, tactile, cynique, désabusé, franc, indépendant, créatif, passionné, charmeur, sulfureux, rancunier, déloyal, réservé. ▲ Que penses-tu des créatures ? : tu ne les penses pas pires que les hommes, ni même nécessairement meilleures, mais elles sont indéniablement les meilleures dans le pire. ▲ groupe : montmartre, un battement de cil et la réalité s'effondre, autant les garder fermés. ▲ crédits : eylika (avatar) / l'amour est un oiseau rebelle, georges bizet (citation)
Une partie pour faire vivre votre personnage, des tic et manies, ça peut-être n'importe quoi, tout ce que vous voulez. Nous en demandons cependant 10 pour développer un peu. Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

ton pseudo : worshipper.  ▲ ton âge  : dix-neuf ans. ▲ ton pays : bleu, blanc, rouge. ▲ ta fréquence de connexion : souvent. ▲ comment t'es arrivé ici ? bazzart. ▲ ton avis sur le forum :              ▲ un commentaire ? votre réponse ici votre réponse ici

Revenir en haut Aller en bas


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Ven 9 Oct - 20:46


TROUVER LE CALME DANS CE VACARME AVANT QUE JE NE M'Y NOIE.

Une passion innée, t'entendais déjà ta mère se venter, comme quoi tu savais danser avant de savoir marcher. Une passion héréditaire, elle dansait, il dansait, ils dansaient, tu visualises cette étagère, au grenier, remplie de trophées et de médailles qui ne sont pas les tiennes. T'as jamais vraiment commencé à danser pour suivre leurs pas, tu danses pas pour eux, tu danses toi. Ce rythme, cette note qui se démarque légèrement des autres suffisait à te faire taper tes pieds, tu sens toujours les vibrations parcourir ton corps comme frappé par la foudre rythmique puis ton corps il s'exprime, décharge artistique. Ta passion elle est réelle, constante, elle n'a rien d'un passe-temps rangé au grenier, tronqué contre quelques pétrodollars. Classique sismique, contemporain malin, jazz de base et salon ronchon, aucune limite à tes pas, pourquoi se limiter ? Ton style de danse est à ton image, insolent.



résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2015

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Ven 9 Oct - 20:59

Un garçon avec des écailles On a essayé de trouver un terme autre que sirène, on a capitulé, alors désolé, ça sera une appellation de nana Bienvenue L'avatar est juste parfait pour le choix d'espèce, un joli, un trompeur . Et danseur étoile . Je suis curieuse, j'ai hâte de découvrir ta plume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Ven 9 Oct - 22:25

J'ai l'impression de le connaitre ton avatar mais d'où je ne sais pas du tout, ou alors il ressemble à un autre mannequin En tout cas je suis toute curieuse, ce que tu as mis dans ton profil attise mon envie d'en savoir beaucoup beaucoup plus Surtout qu'une sirène masculine ça risque d'être fort passionnant et danseur étoile (il a joué dans Le Lac des Cygnes, le prince ? Ou Casse Noisette aussi ça me va ).
Bienvenue parmi, dans ton chez toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Sam 10 Oct - 11:38

Merci à vous, charmantes demoiselles

Mahaut au masculin, c'est pas triton ? puis quand j'ai vu la bouille de Chevrin... l'évidence.
Ma plume elle est toute desséchée. Arrow

Hyacinte beaucoup de mannequins se ressemblent, mais Steven a fait une petite apparition dans l'excellent Mommy de Dolan donc tu l'y as peut-être vu. Plutôt dans Le Lac des Cygnes mais c'est dans Carmen qu'il joue actuellement.


PS: pour les gifs/images de profil, au niveau du css vous devriez plutôt mettre

Code:
.poster-profile img {
    max-width: 170px;
}
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Sam 10 Oct - 12:03

170 px c'est beaucoup trop petit je trouve, j'aime bien quand c'est grand
Il a du bien jouer dans Le Lac des Cygnes en prince souverain, bon j'espère qu'il a eu une belle partenaire
Carmen aussi c'est un joli rôle, Hycinthe ira souvent le voir danser


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2015

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Sam 10 Oct - 12:05

Je suis certaine que tu dis des bétises pour ta plume, suffit de dénigrer . Triton, c'est pas terrible, j'ai l'image d'un poisson puant et mort


    FANTASMAGORIES
    you are nothing but wild beast wearing human skin △ You are an amalgam of survival instincts, of roar and resistance. fury, wrath, vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Sam 10 Oct - 12:29

Hyacinthe je disais ça juste pour ne plus avoir les barres de défilement sur les profils du coup. La partenaire n'était pas aussi belle que Hyacinte en tout cas

Mahaut j'aimerais bien connaître tes réponses au test de Rorschach Arrow
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Sam 10 Oct - 12:32

Ah ! nah nah la barre de défilement c'est fait exprès parce que tu as une mention spéciale secret où tu peux tout mettre : gifs, citations, donc après ça donne des profils à rallonge qui ont du mal à se charger. Pour ça que j'ai donné une hauteur Je suis désolée, je sais que ça fait moche, mais les yeux s'y habituent promis
Hyacinthe elle veut apprendre avec Alban


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2015

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Sam 10 Oct - 14:00

Crois-moi, tu ne veux rien savoir à ce sujet


    FANTASMAGORIES
    you are nothing but wild beast wearing human skin △ You are an amalgam of survival instincts, of roar and resistance. fury, wrath, vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Sam 10 Oct - 17:00

Hyacinthe Alban il y gagne quoi à lui apprendre ?

Mahaut Tant de mystère, ça m'excite
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Sam 10 Oct - 17:08

Un câlin d'une panthère sans la main mordue


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Sam 10 Oct - 19:13

Oh, mais il n'a rien contre l'idée de se faire mordre
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 92
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015
Localisation : PARIS ET SES ENVIRONS.

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Dim 11 Oct - 14:14

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 677
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Dim 11 Oct - 15:12

DANSEUR ÉTOILE. Toi, moi, lien. Pas négociable. Je te souhaite la bienvenue parmi nous en tout cas, et bonne chance pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Dim 11 Oct - 16:52

merci vous deux
Petra, avec grand plaisir ma douce

ah et j'ai ajouté un petit résumé d'Alban dans le deuxième post histoire de vous inspirer des liens
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Ven 16 Oct - 7:56

Coucou

Le délai de ta fiche est maintenant dépassé, nous aimerons bien avoir de tes nouvelles car sans cela nous serons obligé d'archiver ta fiche et de supprimer ton compte

Il te reste trois jours de sursis néanmoins

Tu n'as pas le droit de partir Je refuse totalement


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Dim 18 Oct - 16:56

je suis là, je suis là
j'ai un peu de mal à boucler ma fiche pour l'instant, j'aimerais bien obtenir un délai du coup
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   Dim 18 Oct - 16:57

Je t'ajoute ça avec plaisir


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: je fixais des vertiges (alban)   

Revenir en haut Aller en bas
 
je fixais des vertiges (alban)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'église de Saint-Alban historique
» Adoubement de Tanki
» Nobiliaire de Lorraine
» Seigneurie issue de mérite de Saint Maurice l'Exil (Roussillon)
» Une petite mise à jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA RONDE DE NUIT :: LE REPOS :: LES PERSONNAGES-