AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 
HYMNE À LA BEAUTÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 10
DATE D'INSCRIPTION : 16/11/2015

MessageSujet: HYMNE À LA BEAUTÉ   Mer 18 Nov - 21:34

ET LE MEURTRE, PARMI TES PLUS CHÈRES BRELOQUES



MARŸSE DE COURVAL

nom : DE COURVAL, descendant d’une longue liste de noms d’emprunt, aux racines de cette douce France, patrie de naissance. Autrefois, elle était appelée la DUCHESSE DE FONTANGES, ou de Scorraille de Roussille, de son véritable patronyme. Celle ci n’est plus désormais, enfant destinée à l’oubli, inhumée à la chapelle de l'Abbaye de Port-Royal au Faubourg Saint-Jacques. ▲  prénom : MARŸSE, douce Marÿse, qu’elle eut voulu donner à sa descendance si elle était née fille et avait survécu. MARIE ANGÉLIQUE fut son prénom de baptême, la fierté de sa lignée. Jamais oubliée, divinement angélique.  ▲ âge et date de naissance : On ne lui connaît le jour exact, mais elle naquit en JUILLET 1661, la même année que le Dauphin de France. 354 ANNÉES qu’elle arpente le monde, le visage de ses vingt ans figé à jamais, jusqu’à ce qu’elle se perde dans le marbre ou la pierre d’une statue. ▲  statut civil : SÉPARÉE, néanmoins MARIÉE aux Ténèbres, au Diable dans ses plus beaux atours. Il est sien depuis plus de cent années, elle n’est dévouée que dans les décennies décadentes. FAVORITE demeure son plus beau rôle, pouvoir indétrônable, la séduction de deux rois comme trophée.  ▲ orientation sexuelle : Il fut un temps, où elle aurait répondu qu’elle n’aimait que les hommes. Temps révolu, meurtri par sa condition qui la laisse peu regardante sur ses papillons éphémères. Homme ou Femme, peu lui importe, les baisers n’ont pas de sexe… Seule la beauté compte. ▲ metier : PHOTOGRAPHE, voleuse d’immortalité, paysages éternels et cadavres de jeunesse. La douce éternise l’image qu’elle capture, quand ses paumes ont déserté la peinture d’antan. ARTISTE déchue à laquelle moins de la moitié d’un millénaire lui a permit de peaufiner le talent inné.▲situation familiale : ORPHELINE, le temps à laissé derrière lui les ravages. Le père et la mère ont disparu dans les griffes du chagrin, et nul frère, nulle sœur  présents pour adoucir la peine capitale. Aucune descendance viable pour honorer la mère déchue… Aucun amour éperdu pour contrer la malédiction de la nymphe. ▲ Ton espèce : SIRÈNE, muse des eaux troubles et maudite, enchanteresse de la beauté au cœur brûlé. Un baiser contre la vie, tel est le marché pour que les pétales rouges caressent les lèvres de l’impur.  ▲ traits de caractère : A belle rose, des épines vicieuses, à toute qualité, son parfait défaut. Ainsi va le monde, le bien par son contraire, le sourire par ses larmes, l’homme par sa femme, une équation qu’une simple humaine ne saurait déjouer. Délicieuse enfant sachant pourtant se montrer piquante, d’une amabilité à toute épreuve qu’un simple événement pourrait basculer dans les expressions mordantes, douceur candide et malgré tout sauvage. On la sait franche et pourtant réservée, glissant le regard sous une curiosité vivace sitôt bouleversée par le détachement, humeur variant au rythme de la météo, pétillante au soleil, mélancolique sous la pluie. Jeune femme appréciant les choses simples de la vie, attirée malgré tout par ce qu’elle ne peut que toucher par les prunelles. Son cœur s’étreint sous la tendresse, son corps pourtant se courbe sous la main qui malmène, fleur bleue autant que femme langoureuse, variant plaisir à spleen. D’aucun la qualifierait d’intelligente et de perfectionniste, d’autres d’aérienne et distraite, pas un ne saurait avoir tort, le tout se jouant avec modération. Jeune femme à la mine perpétuellement amusée et dont le ton n’en est pas moins amical. L’enfant sauvage aux manières pourtant bien éduquées, au vocabulaire variable, L’amante réservée, à la pudeur insoupçonnée, aux baisers meurtriers et enveloppés d’un désir inavoué. Une créature secrète dont la discrétion lui permet bien souvent l’évasion quand les ennuis pointent le bout de leur nez.▲ Que penses-tu des créatures ? : COMPASSION à ses frères et ses sœurs atteints des mêmes maux, CURIOSITÉ envers celles qu’elle a apprit à observer de loin. Les monstres sortent une fois le soleil caché, et tous répondent à l’invitation à la ronde de la nuit. ▲ groupe : PIGALLEcrédits : o.dream & tumblr
⟨1⟩ Elle demeure fervente croyante qui se confesse de ses crimes d’amour passionnel. Chaque dimanche la voit traverser le parvis de Notre-Dame pour prier l’amour du sacrifié, et plusieurs pièces glissées dans la sébile. ⟨2⟩ Chaque baiser est un cataclysme qui la laisse pantelante durant de longues minutes. La jouissance est au bord des lèvres et la cage thoracique se soulève d’une vie insoutenable. L’étreinte est une joie, puis une tristesse qui lui arrache une véritable perle salée. ⟨3⟩ De son passé ne demeure qu’un détail accrocheur, une trace physique qui aurait put confirmer « l’affaire des poisons » et la main de la Montespan. L’œil gauche porte la trace sanglante, une délicate tâche engoncée dans le bleu céruléen. ⟨4⟩ Il est arrivé une fois qu’elle oublie la faim, repousse le besoin, jusqu’à voir sa peau se ternir d’une nuance de pierre. Une expérience qu’elle n’a pas réitérée, pas encore prête pour accueillir l’extinction. ⟨5⟩ On la disait autrefois naïve et écervelée, un beau rôle qu’elle n’a pas conservé, laissant le monde capter d’autres personnalités. Candide dans sa mortalité, insaisissable dans sa longue existence. ⟨6⟩ Sa douceur a toujours aimé les macarons, elle se souvient avec nostalgies des délices de la cour du Roi Soleil, des feuilles d’or sur la petite pâtisserie. Et bien que la nourriture n’ait plus que goût de cendres en bouche, sa mémoire est suffisante pour raviver ses papilles. ⟨7⟩ Au cours de son existence prolongée, elle a apprit plusieurs nouveaux dialectes qu’elle n’utilise guère et semble avoir forgé son esprit de diverses connaissances intellectuelles. Un art de passer le temps comme un autre. ⟨8⟩ Elle a vu la mode défiler, la femme évoluer. Elle a adopté chaque détail d’une époque, a construit son propre style. Mais les corsets lui manquent, la langueur d’un long tissu qui glisse le long de son corps lui manque. Seules les grandes coiffures ne lui manquent pas. Pas plus que les nombreuses heures destinées à se préparer. ⟨9⟩ Elle fredonne souvent, des échos du passé ou des notes du présent. Elle a même apprit à jouer du violoncelle pour s’accompagner. La musique est une nécessité.  ⟨10⟩ Hivernale, il n’est de saison qu’elle aime plus que tout. Le froid est vivifiant, la neige est un amusement perpétuel. Femme-enfant. ⟨11⟩ Contre vents et marées, elle l’a épousé, son Beau roi des ténèbres, s’empoisonne sous ses lèvres et conjure le bon goût. Cent ans, à l’image d’un conte de fée d’antan, avant de s’évanouir sous un autre chagrin. Un siècle avant de s’imaginer le tuer sans jamais pouvoir lui voler son immortalité.

▲  intitule du lien : une idée précise de ce que vous voudrez jouer. Donner des pistes au joueur qui vous demande un lien peu être utile et agréable donc n'hésitez pas.
▲ L'ÉCHAPPÉE BELLE : pauvre créature mortelle à l'allure sensationnelle, aux lèvres tentées. C'est un miracle si la vie pétille encore sous ses prunelles effacées, si l'âme n'est pas encore dévorée. L'ingénu(e) s'est vu sauvé, chance ou malchance, ignorant même dans l'imaginaire ce que la sirène aurait voulu lui faire. (À VOIR EN DÉTAILS)
▲  intitule du lien : une idée précise de ce que vous voudrez jouer. Donner des pistes au joueur qui vous demande un lien peu être utile et agréable donc n'hésitez pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 10
DATE D'INSCRIPTION : 16/11/2015

MessageSujet: Re: HYMNE À LA BEAUTÉ   Mer 18 Nov - 21:34


Les filles d'abord


pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 10
DATE D'INSCRIPTION : 16/11/2015

MessageSujet: Re: HYMNE À LA BEAUTÉ   Mer 18 Nov - 21:35


Les garçons ensuite


BEAU CALLIGARI Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 10
DATE D'INSCRIPTION : 16/11/2015

MessageSujet: Re: HYMNE À LA BEAUTÉ   Mer 18 Nov - 21:35


Les RPs DEBUTES

[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.


Les RPs ABANDONNES

[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
>[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.


Les RPs ACHEVES

[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: HYMNE À LA BEAUTÉ   

Revenir en haut Aller en bas
 
HYMNE À LA BEAUTÉ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hymne de l'instructeur.
» Hymne militaire ou nationale Serbe
» Figs de toute beauté warhammer
» De la beauté de l’univers, du nombre d’or et des desseins du Très-haut
» Tout les sujets de Jako pour la beauté des yeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA RONDE DE NUIT :: AUTOUR DE MOI LES FOUS :: LES CARNETS-