AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 
La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 11
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2015

MessageSujet: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Mer 4 Nov - 23:39

“L'amour est à réinventer.”



Evelise Rochas

nom : Rochas, tel est le nom de son tendre époux. Son nom de jeune fille, elle ne l'oublie pas pour autant, Le Nan. Sa fierté bretonne la pousse à signer ses compostions musicales, et parfumées par un ELN. ▲  prénom : Evelise, assemblage plutôt judicieux des deux prénoms de ses   grands-mères.  ▲ âge et date de naissance : Cinquante deux années se sont écoulées, et ce, depuis le 18 février 1962. ▲  statut civil : mariée depuis trente et une années, parsemées de marguerites et de chardon, ce ne fut guère facile tous les jours. Mais au final, quand l'amour est toujours là après tant d'années, et que deux magnifiques enfants ont été mis au monde, que peux t-on s'attendre à avoir de mieux ? N'est-ce pas plus que magnifique ? ▲ orientation sexuelle : Les hommes. Son homme en particulier, personne d'autre.▲ métier : Compositrice de parfum, elle semble apprécier voir et sentir les différentes notes de parfum. ▲situation familiale : Un mari, et deux garçons, Hadrian et Lisandre, dont elle tient plus que la prunelle de ses yeux. L'amour d'une mère n'est il pas le plus fort des sentiments ? ▲ Ton espèce : Change-peau. Mordue par son propre mari. Les remords, malgré le temps, ne se sont pas tous envolés, mais elle a apprit à vivre avec cela. Sa forme animale n'est autre qu'une lionne blanche, très proche de sa famille, et capable de tout pour les protéger contre toutes menaces. ▲ traits de caractère : Proche du cercle familial qu'elle a réussi à construire avec Montague, Evelise aime rappeler à ses hommes qu'ils sont sa chair et son sang. Et cela vaut aussi pour son mari. Il est son homme, et elle aime lui rappeler qu'elle est devenue ce qu'elle par sa faute. Rancunière ? Oh que oui.... Mais la vie s'est apaisée pour elle. Elle a apprit à maîtriser cette nature qui se cache en son for intérieur, aussi grâce à Montague. Malgré cela, elle aime son indépendance. Elle a apprit à vivre en voyant son mari partir de nombreuses nuits, courir sous sa forme animale. Elle n'est pas dupe, elle se doute qu'autre chose se trame, mais quoi, elle ne le sait pas encore..!
Elle sait jouer avec les sentiments, elle aime être celle qui porte le lourd fardeau de chef de la famille, car diriger est loin d'être facile. Elle laisse pourtant l'idée qu'elle n'est que cette douce épouse, dans l'esprit de son mari. Evelise aime se sortir ces directives de la tête en laissant parcourir ses doigts habiles sur le clavier d'un piano, et cette habilité même lui permet de composer ses parfums, avec une grâce sans faille.  ▲ Que penses-tu des créatures ? : Dès qu'elle le peut, elle apporte de l'aide à ces enfants qui n'ont eu le choix de prendre ce que la vie leur a donné, ou ce qu'elle leur a pris... Elle pense qu'ils sont tous dans le même panier, et que rien ne sert de se tirer dans les pattes. ▲ groupe : Barbes ▲ crédits :  Nuit Blanche (Bazzart)

+ Le thé est pour elle, quelque chose d'important. Elle a d'ailleurs initié, Lisandre, l'aîné de ses fils. Elle ne peut passer une bonne journée sans ses quatre pauses thé. Son préféré ? Le thé noir. Mais elle garde pourtant quelques vingtaines de boites dans sa propre réserve.

+  Le Carmin ne quitte jamais ses lèvres. Une certaines marque de fabrique qui a très souvent énervé les enfants Rochas. Voyez-vous, ils n'appréciaient guère les traces rouges sur leurs petites joues.

+ Son alliance n'est autre qu'un anneau d'or jaune, serti d'un rubis. Comme toute alliance, elle ne la quitte pas, et chaque fois qu'elle doit se transformer, elle doit laisser celle-ci bien contre sa volonté. Avant même de se rhabiller, elle récupère son alliance.

+ Un grain de beauté sur sa poitrine, juste entre ses deux seins, signe assez distinctif parmi tant de femmes.

+ Bretonne d'origine, il lui arrive d'échapper quelques paroles de sa langue maternelle. Les années n'ont aucunement effacé ses souvenirs de ce dialecte qu'elle aime tant.

+ Elle garde sur le flanc gauche, la cicatrice d'une morsure, celle qui scella son destin, et la lia à jamais à Montague.

+ Evi aime se faire appeler "Mamm" par ses fils, et lâche quelques fois de petits "me Haranté" à Montague, que l'on peut traduire par mon Amour.

+ Dame Rochas apprécie le chant des oiseaux. Elle trouve dans leurs chants une certaine inspiration, pour ses compositions.

+ Elle porte très souvent un parfum de sa création, mêlant Gingembre, Fleur de lin, Glycine et Vanille, qui marque particulièrement les esprits.

+ Lorsqu'Evelise s'énerve, elle ne peut s'empêcher de se mordiller la lèvre inférieure, ce qui la rend assez repérable.

ton pseudo : Patate  ▲ ton âge  : 20 ans ! ▲ ton pays : Francia ! ▲ ta fréquence de connexion : 4 / 7 suivant le boulot ! ▲ comment t'es arrivé ici ? Bazzart ! ▲ ton avis sur le forum : J'aime beaucoup ! Beaucoup, beaucoup, beaucoup ! Et puis... Le scénario de Montague quoi, je ne pouvais pas passer à côté !    ▲ un commentaire ? Que nenni ! Ah si ! Fais gaffe Dora l'exploratrice, je suis là désormais, et je te surveille  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 11
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2015

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Mer 4 Nov - 23:39



Pleine lune.


Tel un baiser volé, elle ressentait le froid caresser ses joues rosies par l'air glacial. La nuit était déjà bien entamée, les rues étaient éclairées par la lumière des lampadaires, bien que la seule lumière de la lune pleine aurait suffi. Evelise revenait de son rendez-vous quotidien avec ce jeune homme, qu'elle avait rencontré quelques mois plus tôt. Montague. Un nom bien complexe, pour une personne qui l'était tout autant. Mais cette complexité avait fait tomber sous le charme la jeune femme. Il était beau, elle ne pouvait guère le cacher, et cette attirance qu'elle avait pour lui était bien étrange. Son estomac faisait des bonds à la seule vision de son visage, et elle papillonnait dès qu'elle entendait le moindre son de sa voix. Oh oui, elle pouvait la reconnaître parmi cent autres sa voix, et peut-être même plus. Il passait son doctorat en histoire, et elle venait d'entre au Conservatoire de Paris, pour vivre sa passion du piano. Laisser ses doigts caresser les touches noires et blanches, tout en se laissant bercer par ces douces mélodies semblait la transporter dans un monde tout à fait différent de celui-ci. Le coup de foudre. Evelise le sentait. Et elle espérait que cela soit réciproque...

Ses talons résonnent dans ces petites rues. Chaque pavé est un vrai calvaire, et la Bretonne manque de nombreuses fois de perdre l'équilibre, et de s'affaler au sol. Elle avait l'habitude pourtant de porter ce genre de chaussures, mais ce soir là, la fatigue l'avait gagnée un peu plus tôt. Peut-être était-ce dû à ses baisers. Ces lèvres contre les siennes, les souffles chauds qui s’entremêlent, les regards pétillants. Elle en avait rêvé, comme tous les soirs, bien qu'elle l'ait déjà vécu. Mais cette fois-ci était différente. Les sensations n'étaient pas les mêmes, elles étaient plus fortes. Elle aurait voulu rester, mais au lendemain, elle devait se rendre à son premier concert, qui était le premier moyen de se faire connaître auprès des plus grands. C'était le jour de sa vie, elle avait attendu depuis tellement d'années, de pouvoir percer au grand jour, tel une Edelweiss se glissant en dehors d'une épaisse couche de neige. Ignorant ce qui l'attendait, elle continuait sa marche, voulant rentrer au plus vite dans la demeure de ses parents, ce qui la rapprochait au plus de la salle de concert. Droite, gauche, droite, gau-... Un grognement.

Evi se retourne, le regard noirci par la panique. Qu'était-ce ? Elle n'en savait rien. Et même la lueur de la lune ne lui permettait pas de distinguer ce qu'était cette forme massive. Peut-être un chien ? Non, bien trop gros. "Déguerpissez de là, qui que vous soyez, quoi que vous soyez !" Une phrase idiote, aux vues de ce que semblait être la créature. L'existence de ces Nocturnes n'était pas encore dévoilée aux yeux de tous, et Evelise ne faisait pas exception. Deux pupilles ambrées. Un frisson le long de sa colonne, tout se passa si vite. Elle n'eut le temps de ne rien faire. Ni crier, ni pleurer, ni partir, les jambes à son cou. Elle eut l'impression que l'on lui plantait deux petites lames dans son cou, traversant cette peau si fine. Et puis, plus rien.



Son amour pour lui, lui avait valu sa carrière de pianiste. Evelise avait failli perdre de la vie, choisissant de le quitter alors que celui-ci lui avait avoué son pêché. Lui, l'homme de sa vie, l'avait attaquée, puis mordue. La jeune femme pouvait encore sentir ses crocs se planter dans sa chair, et se souvenait dans les moindres détails de la douleur qu'elle avait subi lors de sa première transformation. Elle avait failli perdre la vie. Mais Montague avait été là. Présent à ses côtés, comme toujours, alors qu'elle ne voulait plus voir la moindre partie de son corps, ou de son visage. Evi n'avait pu résister. Elle avait besoin de lui. Son coeur ne pouvait tout lui pardonner, mais elle, ne pourrait se pardonner de le laisser partir. Il est son homme.

Il l'assista lors de ses premières transformations. La lionne en elle se libérait dès la nuit tombée, découvrant les moindres petits endroits de la ville où elle pouvait se cacher, pour arpenter les rues l'amenant dans la forêt. Les liens se recréèrent entre Montague et Evelise, la rancœur s'écarta de leur chemin, sans pourtant les laisser en tête-à-tête. De moins en moins apeurée par le fait de se transformer, notre jeune dame Rochas, se lança dans une nouvelle carrière de créatrice de parfums. Elle avait toujours été attirée par les senteurs, et son odorat s'était développé depuis sa première transformation. Les événements s’enchaînèrent, le couple se rabibocha, se maria, puis donna par la suite naissance à deux garçons, Lisandre et Hadrian. Leurs protégés, ses protégés, la chair de sa chair. Rien ne valait plus au monde que sa famille. Evelise avait beau garder en tête cette morsure, elle ne pouvait se résigner à le quitter. Elle l'aimait, elle l'aime, et elle l'aimera toujours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 43
DATE D'INSCRIPTION : 31/10/2015

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Jeu 5 Nov - 8:25

Bienvenue ! Ton personnage a l'air vraiment intéressant !
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 109
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Jeu 5 Nov - 8:53

Bienvenue CE SCENARIO. ENFIN IL PREND VIE . Un petit moment qu'il attendait quelqu'un et te voila . Pianiste et parfumeur . Il y a trop peu d'éléments pour le moment, j'en veux plus .


    HIRAETH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Jeu 5 Nov - 10:25

EVELISE.
En plus cette actrice est décidément géniale, ça me donne envie de regarder X-FILES. Bienvenue officiellement parmi nous et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 439
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Jeu 5 Nov - 12:00

Profite bien du peu de temps qu'il reste avant que Montague cède à la perfection! Faut pas lui en vouloir, mate moi cette beauté  Personne ne peut résister même pas le professeur Rochas. Un peu de jeunesse, ça ne peut que lui faire du bien!
Sinon, j'aime beaucoup le début de ta fiche et je suis très contente de voir ce scénario tenté! Madame Rochas est tellement  ça me fait presque mal de lui briser le cœur... Bon courage pour la reste
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 92
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015
Localisation : PARIS ET SES ENVIRONS.

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Jeu 5 Nov - 12:15

CALLA, ne mets pas le feu aux poudres

MA FEEEEEMME
Merci mille fois encore de tenter le personnage, j'ai vraiment hâte d'en lire plus, mais j'aime déjà beaucoup ce que je vois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Jeu 5 Nov - 14:04

GIGI MA DEESSE
Rien que pour ce choix, je te vénère
Jolie pianiste, doigts de fée, grosse peluche
Bienvenue parmi nous darling
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Ven 6 Nov - 12:39

La femme de Montague ! J'ai tellement hâte de voir ses nuances et ses subtilités que tu vas lui mettre, puis la pauvre, j'ai beaucoup de compassion pour ce scénario qui doit faire face à un mari trompeur Et alors la lionne nuijfenujfk j'espère qu'elle se balade souvent dans les rues en mode lionne même si ok elle a pas trop le droit mais c'est beau une lionne
Bienvenue parmi nous


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 96
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Sam 7 Nov - 14:26

*sous le charme* LA femme parfaite par excellence, on se demande pourquoi el diaboliko moustacho cherche à aller voir ailleurs...

Bienvenue un milliard de fois! C'est toujours un plaisir de voir un scénario choisi et quel scénario superbe! Je suis ravie qu'il ait trouvé preneur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 92
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015
Localisation : PARIS ET SES ENVIRONS.

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Dim 8 Nov - 0:48

Ta fiche est absolument parfaite, je n'ai rien à redire Evelise est telle que je l'imaginais, sinon mieux, tu te l'es vraiment appropriée et ça fait plaisir à lire
Et puis ta pluuuume, quoi!
C'est tout bon messieurs/dames les admins, validez-moi ma nana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 170
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2015

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Dim 8 Nov - 13:25

ce scénario
cet avatar
quels choix orgasmiques
bienvenue dans le coin avec ce personnage haut en couleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   Dim 8 Nov - 16:57


BIENVENUE CHEZ TOI

Encore pardon pour le retard ! Ce scénario prend vie et par ta plume très jolie ça donne quelque chose de très agréable à lire, la femme perdue qui, sans son mari n'est rien. L'idée que ça soit Montague qui l'ait transformé par amour c'est méchant quand même, c'est de l'égoïsme ! comment elle a pu lui pardonner si vite ? J'ai hâte de voir l'évolution du mariage et de ce lien

Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Florence, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pour ce faire, tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.



Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.
» A la recherche de la vérité ! [PV : Trok Zaz']
» [Règle] Rebond et dextérité
» Parole du prophète de la Vérité
» manque de dextérité et modelisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA RONDE DE NUIT :: AUTOUR DE MOI LES FOUS :: LE METRO :: DESTINATION ATTEINTE-