AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 
“ shit happens ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 17:49

trône de ronces



COMBES MILO JULES

nom : il aurait pu faire encore plus français en abordant un Chevalier ou encore Lefèvre. Force est de constater que le destin en a voulu autrement, néanmoins ses origines crèvent les yeux au même titre qu'un nez de sorcière pourrait le faire. Combes, ça tombe, ça plombe, ça s'écrase dans l'estomac et file un ballottement - pour peu, il pourrait se faire passer pour un milliardaire avec un nom pareil. ▲  prénom : il emprunte, il pique, il vole, cependant depuis plus d'une trentaine d'années il s'est acoquiné de Milo, presque autant que le deuxième, Jules. Puant l'Italie à plein nez, il n'a même pas d'anecdote à raconter à ce sujet ; il a pioché au hasard dans le tas de cartes et voilà ce qui en est ressorti. Après être passé par Alexandre, Antoni ou encore Baptiste, il existe au gré du changement. ▲ âge et date de naissance : si au moins il avait eu l'idée de compter, c'était un certain jour, une certaine année à une certaine heure. ▲  statut civil : l'amour, le désir, ces deux faits Milo a déjà pu les ressentir à bien des reprises. Il n'en est pas dégoûté. C'est que ça vient et que ça part, que pour l'instant le célibat lui convient et que, qui sait, le couple saura gaspiller des années avant qu'il ne reprenne sa mauvaise habitude de respirer. ▲ orientation sexuelle : si au départ il aimait faire son difficile, actuellement il se fout de ce qu'il y a entre les jambes comme du siècle présent. Peu importe, tant que l'aura dégage quelque chose qui lui sied. ▲ metier : chargé du Seigneur, en lien avec les Archanges ou plus simplement chargé de billetterie à la comédie française, il enchaîne les clients facilement puisque sa sympathie est semblable à celle d'une porte de prison. Il erre parmi les comédiens qui se pensent talentueux, alors que le véritable jeu réside dans la vie au moment M, pas sur une scène avec des costumes fanfreluches. ▲situation familiale : mère momifiée, des frères ainsi que des soeurs dans chaque coin de construction. Elle se veut grande, tout en étant profondément petite, au mieux il pourrait dire qu'il est seul, au pire qu'il est très bien entouré. ▲ Ton espèce : de pierre, de froid, taillé dans la brutalité. Il est de ceux qui jugent le peuple entier, de ceux qui sont nichés sur un perchoir dans des hautes tours. Horrible gargouille aux dents acérées, il arrache de ses canines les peaux les plus malmenées.▲ traits de caractère : nostalgique, lassé, cinglant, m'enfoutiste, débrouillard, réceptif, laxiste, appliqué, intéressé, sarcastique, cachottier, vulgaire, pugnace, réfléchi.  ▲ Que penses-tu des créatures ? : il n'est pas en position d'avoir un avis sur la chose, il en fait partie ; alors pourquoi prendre part pour tel camp ou tel camp ? Chacun sa merde, chacun sa croix et son chemin, si des gens savent pour lui, tant mieux, s'ils ne savent pas, tant pis - dans tous les cas, et comme la nature humaine le veut, ça se finira sur une colline ensanglantée cette histoire, il n'a de cesse de le penser. ▲ groupe : Montmartre. ▲ crédits : timeless.

I. de toutes les saisons, c'est bien l'hiver qui a conquit le coeur plat de la gargouille. Le fait de se prélasser sous la couette, de profiter d'un thé brûlant devant la fenêtre, ne pas vouloir sortir ne serait-ce qu'un pied du lit de peur de sentir les morsures du froid. Et le paysage, ce paysage tant aimé lorsque les flocons daignent se présenter. Il y a quelque chose de magique, de mystique dans ce temps répétitif et à la fois éphémère, quelque chose qui réchauffe son âme à outrance - en même temps que son chauffage capricieux. II. du plus loin qu'il se souvienne, Milo a toujours été accompagné d'une bestiole à quatre pattes, plus précisément d'un chien. Il ne saurait dire quand exactement cette lubie s'est faite une place dans ses habitudes, pourtant ce n'est pas pour lui déplaire - bien au contraire. C'est donc sans surprise qu'encore maintenant il trimballe un bâtard protecteur prénommé Oz. Il l'aime bien ce vieux bougre, assez pour se faire à l'idée qu'il le quittera un jour. III. étrangement et malgré son manque certain d'entrain, Milo est un fervent appréciateur de danse. Non pas celle qui gratte à cause d'un tutu et d'une culotte, plutôt de celle qui prend possession dans une pièce anodine de son appartement, quand il secoue la tête, tape du pied, saute sur son canapé. Un semblant de quelque chose s'empare de ses muscles pour le transformer en une marionnette, il ne l'explique pas et peut-être que ça vaut mieux pour sa pomme. Il ferme les yeux, se marre, se donne l'apparence d'un môme de dix balais qui découvre ses jambes. IV. il est de ces êtres qui sont accros au chaos, ceux qui ne s'en sortent qu'en s'enfonçant profondément dans les emmerdes. La statue figée en fait partie. Si au départ il n'en avait pas besoin, force est de constater que l'éternité joue des tours et pousse à l'ennui, fait envier la mort ainsi que la faucheuse. Il se donne vraisemblance, a participé à la résistance de la seconde guerre mondiale, a combattu sur des collines vertes l'épée en main et le drapeau entre les doigts lors de la Révolution. Il y participe pour se dire ; moi aussi, je peux y passer, moi aussi, je peux crever. Adrénaline, meilleure drogue que sécrète ses organes qui causera sans doute sa perte. V. il ronge ses ongles, déchire la peau crevée autour et la fait glisser entre ses gencives, semblable à une pomme bien juteuse. Pratique masochiste à bien des égards, parfois le sang en coule, lui rappelant qu'il se fond parfaitement dans la cohue marchant au plafond. Un peu de mortalité sous ces muscles pétrifiés. VI. Combes le malfaiteur ne fait pas partie de l'élite adulant la poésie. Bien au contraire. Non pas qu'il la déteste, seulement qu'il n'en comprend pas les nuances et pour lui Baudelaire se résume à un capharnaüm de mots qui ne veulent rien dire. Cette douceur et ce macabre ne lui conviennent pas, seul Edgar Poe lui file un tant soit peu de sens. Toutefois l'eau de rose et la fleur qui accompagne la déclaration amoureuse n'est pas de son gabarit - la franchise est un meilleur procédé. VII.  à l'écoute, oui, compatissant, c'est une autre déblatération qui suscite débats. S'il peut être doté de bons conseils, l'immortel n'en reste pas moins une entité terriblement réaliste. Il saura tendre son épaule en cas de besoin, toutefois sa patience démontre quelques limites et si la même rengaine lui est chantée, il tendra la corde pour se la passer autour du cou en abordant une profonde ignorance pour autrui. M'enfoutiste, il n'en doute plus, il manque seulement et cruellement d'un sens profondément humain - celui-ci a dû être passé au sécateur. VIII. de ses ailes déchues il ne reste que deux morceaux d'os placés dans son dos. Les plumes ont été arrachées, griffées par ses ongles courts, quant à l'armature en elle-même, elle fut victime des lunes s'enchaînant au même titre que sa détermination à s'en débarrasser. Deux petites cornes trônent avec indécence sur sa peau d'albâtre, causant l'ambigüité de son camp. VIIII. non sans cracher sur les petits plaisirs fastidieux de la vie, il préfère de loin la cigarette dans toute sa splendeur. Par ces volutes qu'il peut cracher, du goût étrangement fascinant qu'elle procure à sa langue et surtout parce qu'elle l'aide dans son insertion quotidienne. Jusqu'à se détruire pour le peuple, ah, que ne faut-il pas faire pour lui. X. Milo est sans contester un piètre joueur, cependant il arrive à se défendre lorsqu'il se retrouve seul échoué sur son canapé. Il déglingue des goules dans The Witcher, ou assassine des politiciens dans Assassin's Creed, dans tous les cas ; s'il ne se ruine pas dedans, ça ne l'empêche pas d'y passer une heure ou deux par semaine. Histoire de râler devant des incohérences et de gueuler oui à la flemmardise.

ton pseudo : lvne (de sang #tood4rk4u)  ▲ ton âge  : un moitié de millénaire au moins ▲ ton pays : FRANCOIS ABOULE LA BAGUETTE  ta fréquence de connexion : au moins une fois dans la journée, pour RP par contre c'est une autre histoire, ça dépendra des cours.  comment t'es arrivé ici ? Arthur la pouf blonde, faut le frapper ! ▲ ton avis sur le forum : C ROZ. J'AIME TOUT CA.  ▲ un commentaire ?      

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 17:50


lys en papier




Et les lumières de Paname dégueulent leur éternelle candeur, et le peuple valdingue sur les pavés crasseux d'une histoire qu'ils ne connaissent pas. Puis il y à lui, lui les mains dans les poches qui se les gèle, qui crache de la buée plus que de l'air. Il lève un oeil vers le soleil mort, blanc qui n'inspire qu'à la terreur en ce samedi soir. Personne n'y fait attention. Personne ne s'y attarde. Parce que l'alcool dilate les pores de la peau, parce que les rires font office de chansons rassurantes. Il pince sa lèvre inférieure machinalement tout écoutant avec attention les souliers qui claquent ras le bitume. Il renifle avec nonchalance, se love dans son écharpe vieillotte. Il pense, Milo. Il songe, joue à l'introspection interne en prenant une loupe de marché. Il foule les morts, frappe la terre de l'intérieur tout en prenant conscience qu'il se rend vers la cathédrale. La grande, la glorieuse, non pas la sienne, pourtant elle se veut maison pour les nécessiteux dans son registre. Alors qu'on ouvre des bars à vampires, des piscines à sirènes, les gargouilles elles, se veulent fidèles à leurs principes. De la pierre je reviens au glorieux caillou. Un rire sec lui échappe, il s'arrête, reprend une respiration apaisée en détaillant avec attention les ramures de cette arbre façonné par les hommes. Notre père qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié, à toi Sainte Sombreur qui donne souffle aux objets monstres. Inspire. Expire.

Imagine. Revois.
Les bombes qui éclatent, la fumée qui arrache les poumons, les cris qui se mêlent, le métal qui s'entrechoque, les oeillades complices, les corps qui tombent. Imagine. Imagine. Le coeur au bord des lèvres, les veines qui pulsent et gonflent, les bérets, les heaumes, les tissus déchirés et les chevaux à dompter. Revois. Vois. Cette poussière qui glisse entre les phalanges osseuses, les larmes acides qui creusent les joues, les hoquets qui se taisent. Le silence.

Le temps. Le temps qui s'écroule. Les voitures qui vapotent et les klaxons qui ricochent, ses yeux revoient, ses tripes se nourrissent d'un air pourri. Il a cessé de sourire. Qui était mère ? Qui était père ? Même son visage s'efface comme un polaroid laissé sous les rayons du soleil. Il pince sa lèvre inférieure, torture le morceau de chair avec attention tout en admirant la structure de ce patrimoine pour les croyants. Plus ils montent, plus ils atteindront le bon Dieu qu'ils disent. Ils causent beaucoup, ils agissent peu. Le bout de sa langue passe sur ses gerçures. Il secoue la tête. Une fois, deux fois, trois fois, se lave de tout souvenir encombrant, le passe dans sa machine à essorer les douleurs. Puis une ombre vient agrandir le tableau pitoyable, dans le même état que lui, il cherche son attention en penchant la tête. « T'as pas d'autres clodos à emmerder ? » Il lève un peu plus le nez, Milo. Inutile de le regarder. Son visage, son masque de cire il le connaît déjà. Deux grandes prunelles bleues viennent pâlir un peu plus ce poupon aux cheveux dorés. Si angelot du moins il était. Il n'est qu'un vulgaire dérivé chinois de ce qui devrait être candide. Il répond pas, il sait juste qu'il a le nez plissé de mécontentement. « T'as enfin avalé ta langue Arthur ? » Appel du chiot en détresse, l'autre lève l'oreille, se place en face de lui pour se rendre visible. Il ne le voit toujours pas. La constellation est bien plus agréable, même si elle s'étouffe dans une veste de pétrole. Rictus mauvais, il ne succombe pas aux chants des sirènes. Pas de celle-ci, pas de celle qui a besoin d'une terre pour tourner autour, d'un seul petit point pour graviter. Qu'il tombe, le brailleur. Qu'il s’effrite, le gâté conscient. Une partie de son corps pourtant se fraie un chemin dans sa ligne de vision. Un doigt tendu, signe d'aller se faire foutre avec toute cordialité et infection. Combes l'imposteur n'aborde qu'un gloussement de gorge et souffle. « Parle pour toi. » Il recule, repart sous les lumières de Paname qui dégueulent leur éternelle fatigue. Jusqu'à ce que l'ampoule grille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 170
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 17:52

JE SUI PA 1 POUF BLONDE OKE?!

(t'es belle
un peu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 17:54

T UNE FI DE JOI BLONDE OK
Lolz t bonne j'te bz
(kiskis xoxo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 18:49

Bienvenue Un gargouille, un petit monstre de pierre mangeant les terrifiants . Mahaut est sage, pas besoin de lui arracher le coeur y'aurait rien à manger, c'est trop pourri. Jolie gueule que voila, Whishaw le choupi ; Et tes mot! C'est beau tout ça, la suite


    FANTASMAGORIES
    you are nothing but wild beast wearing human skin △ You are an amalgam of survival instincts, of roar and resistance. fury, wrath, vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 19:10

Oh comme c'est gentil ! Je te renvoie le compliment ; quel beau visage que celui d'Eva, et des yeux incroyables en prime. Merci beaucoup, j'espère continuer à plaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 20:34

Spoiler:
 

Rien que pour m'avoir fait penser à cette scène je t'aime :'D
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche ♥️
(et pis Ben Whichaudhothot blbl )
Rien que ta première partie m'a fait baver, j'ai hâte d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 20:48

RONDIDJOU.
Hé dis-donc avec Tom et un pseudo pareil, tu veux que mon coeur survive comment ? ET MERCI, j'avoue que la référence y était liée, presque autant que le passage dans Forrest Gump. J'espère ne pas décevoir par la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 439
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 21:24

T'es bonne  voilà, fallait que ça sorte  Bon tu es déjà occupé sur les genoux de Dante, mais je te souhaite la bienvenue quand même. j'ai hâte d'en savoir plus sur Milo alors dépêche toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 96
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Lun 2 Nov - 23:39

*attache Calla et la fout dans un placard pour plus tard*

Nyaaaaa *cri de pupute* JOKIFFE le début de ta fiche  Magne-toi de la finir avant qu'il t'arrive des bricoles! Oh et "Bienvenue" genre... on s'en fout, magne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 128
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mar 3 Nov - 8:17

Whishaw le parfait en gargouille. & avec une si belle plume, qui plus est; j'adore.
Je vais dire la même chose que Dante, magne-toi pour terminer ça. Vite. & bienvenue, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mar 3 Nov - 10:05

OU EST LA SUITE ? (tu me la donneras en VIP ? ) Nah mais... tu sais ce que je pense de ton style, j'ai suis tellement, tellement jalouse, t'arrive à faire de la poésie claire, quelque chose de si beau *va bouder dans son coin*... Je peux te manger un bout de cerveau ? Non parce que ce talent que tu as ! Et ton personnage, en plus que ta plume soit belle, tu les fais vivre sur papier ! Tu veux que je meurs avoue ?
Je suis si contente de te retrouver là, maintenant tu ne pars, tu restes là, on est bien, on est sympa
Bienvenue chez toi


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mar 3 Nov - 19:45

QUE. DE. COMPLIMENTS.
Je ne sais où me mettre les enfants, dans un trou ça me paraît bien. Non plus sérieusement, c'est adorable et ça me va droit au coeur, ça me fait un peu de pression sur les épaules mais bon, il me semble que ça ne fait jamais de mal. Je vous envoie tout plein d'amour ET TOI HYACINTE, j'espère qu'on l'aura notre RP doublé d'un lien qui déchire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 43
DATE D'INSCRIPTION : 31/10/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mer 4 Nov - 8:45

BEN
Toi et moi, ça sera lien, puis c'est tout.
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mer 4 Nov - 15:18

QUEL JEUNE FOUGUEUX.
Je ne puis dire non dans ce cas ! Merci à toi blondinette. EN PLUS T'ES DE LA POISCAILLE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 92
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015
Localisation : PARIS ET SES ENVIRONS.

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mer 4 Nov - 16:24

BEN
Excellent choix
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mer 4 Nov - 16:26

WALTZ. CHRISTOPH. DE WALTZ.
On en parle de ton association ? Merci beaucoup vieille carne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 92
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015
Localisation : PARIS ET SES ENVIRONS.

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mer 4 Nov - 16:44

Il nous faudra un lien dans ce cas, entre vieilles carnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mer 4 Nov - 17:44


BIENVENUE CHEZ TOI

Je te l'ai dis que j'étais jalouse de ta plume ? Je te le redis du coup et je ne suis pas que jalouse de ta plume mais aussi de tes personnages que tu façonnes avec un soin iréel et une perfection extrême à chaque fois. Surtout les manies, les manies qui font vivre ton personnage, qui le rendent encore plus profond ! C'est magistral ce que tu arrives à faire à chaque fois, je le vois déjà vagabonder dans les rues de Paris

Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Florence, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pour ce faire, tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.



Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 104
DATE D'INSCRIPTION : 02/11/2015

MessageSujet: Re: “ shit happens ”   Mer 4 Nov - 17:47


Je sais même pas quoi en dire, voilà, juste merci, ça me va droit au coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: “ shit happens ”   

Revenir en haut Aller en bas
 
“ shit happens ”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T-shirt la Horde
» driv3r
» Recherche pour Amsterdam
» KAHINA AMENESTY KEALOHA ✱ what doesn't kill you makes you stronger
» Under the oceans there is... this shit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA RONDE DE NUIT :: AUTOUR DE MOI LES FOUS :: LE METRO :: DESTINATION ATTEINTE-