AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 
Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 21:03

This fire in my skin



NERON ROSEBURY

nom : Rosebury ▲  prénom : Neron, puissant et fou.  ▲ âge et date de naissance : 33 ans le 30 octobre, un jeune duvet sur ses ailes de mort. ▲  statut civil : Célibataire. ▲ orientation sexuelle : Il se laisse aimer par tous les sexes, par tous les genres. ▲ metier : Vendeur en confiserie, candeur d'une enfance volée. ▲situation familiale : Parents ignorés à jamais. Il a déserté son sang et il se retrouve seul. ▲ Ton espèce : Ange Noir, bouffeur de vie, senteur de mort. ▲ traits de caractère : Insolent, triste,  maladroit. Il aime mais n'ose. ▲ Que penses-tu des créatures ? : Comment pourrait-il juger ceux qui sont comme lui ; monstrueux et difformes, se nourrissant des hommes comme des parasites. ▲ groupe : Pigalle, envieux et barbare. ▲ crédits : (c) Odistole

(1) Neron apprend ; tous les jours, il découvre le monde dont il a si longtemps été coupé. Il a fuit les lits d’hôpitaux pour visiter, s’extasier et s’émerveiller. Il s’amuse à vivre maintenant que la mort a remplacé sa douleur. (2) Les gens curieux sont effrayants. Ils parlent, questionnent et s’immiscent dans vos vies. Neron les évite parce qu’il ne sait jamais comment agir autour d’eux. Il veut juste être laissé tranquille, préfère qu'on l'écoute, qu'on aborde des sujets dans sa zone de confort.  (3) Un peu sauvage, Neron est un être nerveux, timide ; il grogne et mord quand on l’approche sans précaution, sans patience. Mais une caresse et il devient le plus doux des agneaux. (4) Il espère se camoufler derrière un masque d’insolence et de malice, il espère cacher sa tristesse et sa mélancolie, mais Neron ne trompe personne. Ses yeux ont perdu de leur flamme depuis trop longtemps pour berner un être attentif. (5) La politesse est une attitude qu’il adopte aisément, toujours ironique et exagérée. Quand elle est sincère, elle devient maladroite. Presque comique. Neron est deux facettes d’une même pièce truquée, retombant bien plus souvent d’un côté que d’un autre. Affichant sa face avant de faire découvrir sa pile. (6) Neron aime les beaux mots. Il aime les phrases bien tournées, les flatteries, la poésie. Il aime les discours, les conversations, le pouvoir qu’ils ont sur les gens. Mais ces interactions, il les aime fausses, nappées de mensonges et d’hypocrisie. Parce qu’il ne sait pas comment réagir face à l’honnêteté et la sincérité. La vérité fait rougir ses joues et coupe son souffle, le rend honteux et maladroit. (7) Neron ne supporte pas la pitié. Il l’a trop vu, les gens l’en ont gavé depuis sa naissance. Pauvre enfant malade, cloué au lit et maintenu en vie par l’argent et les machines, gavé de médicaments jusqu’à ce que la conscience ne lui échappe. La sympathie le répugne ; lui veut voir l’admiration, l’adoration. Des sentiments distants et flatteurs, pas assez intimes pour le mettre mal à l’aise mais suffisamment puissants pour caresser son égo dans le sens du poil. (8) Malgré son désir de se faire entendre, Neron est un être discret. Il aime siffler ses mélodies aux autres, aime les faire danser comme des marionnettes, aime les faire servir ses propres intérêts. Mais il préfère le faire indirectement, évitant le contact. Tirer les fils derrière un épais rideau rouge pour faire oublier sa présence au public. (9) Candide à sa manière, Neron n’est plus assez naïf pour ignorer la douleur, la cruauté et le mensonge. Mais il est assez enfantin pour prendre du recul, s’amuser des autres comme le ferait un gosse avec ses soldats de plomb ; il aime disposer d’eux comme des jouets, quémander sans détour et présenter ses caprices comme une priorité absolue. (10) Neron trouve toujours quelque chose à propos de laquelle se plaindre. Le bruit, l’ennui, la mort, la solitude, l’appétit. Les aboiements du chien du voisin, le harcèlement des chats de gouttière (qui semblent tous particulièrement aimer s’introduire chez lui par la fenêtre du salon), ou encore les clients ennuyants. Ou bien même la plus frivole des choses comme la façon dont ses cheveux bouclent lors d’une journée humide, ou le sucre qui s’immiscent toujours sous ses ongles et fait coller ses doigts. Neron aime se plaindre à lui-même ou aux autres ; mais la vérité c’est que Neron aime juste s’entendre parler.


ton pseudo : Gumball, comme le chat bleu 8D  ▲ ton âge  : 19 ans ▲ ton pays : France▲ ta fréquence de connexion : Tous les jours, mais je ne rp que le week end :) ▲ comment t'es arrivé ici ? Via les mains sales (Vito & son nez cassé maggle) ▲ ton avis sur le forum : Aussi parfait que l'autre, arrêtez de me tenter partout, je souffre D: ▲ un commentaire ?Encore une fois, je te hais Ekaterina.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 21:03



I lost myself


Neron naquît à Londres. Ville sale, erronée. L’air y était toujours chargé près de la Tamise, là où de vielles usines crachaient leur fumée noire quelques siècles auparavant. Ses premiers cris furent, eux, vides. Creux et morts, étouffés par des poumons atrophiés. Le premier sentiment qu’il connut fut la pitié. Celle du médecin qui tira son corps faible des prémices de la mort. Celle de l’infirmière qui enfonça son premier appareil respiratoire le long de sa trachée. Celle de sa mère, pleurant son fils qui était déjà promis à une courte vie. On lui avait dit 15 ans. Elle avait hoché la tête, déterminée, résignée. Et qu’elle l’avait aimé, ce petit être. Le nommer Neron n’avait pas été une punition. Cela avait été une promesse. Celle que son fils aurait la force, la puissance nécessaire pour vivre. Qu’il imposerait son existence à ce monde et que l’on se souviendrait de lui. Optimiste, un peu trop. La vérité était que jamais il n’avait quitté l’hôpital. Il avait grandi dans ses couloirs blancs, ses sourires adressés aux infirmières, ses grimaces à une mère devenue obsessive et jalouse. Son séjour était entrecoupé de voyages vers ce que ses parents appelaient « maison ». Neron n’avait jamais aimé cette maison. Elle n’était pas la sienne. La sienne sentait la mort, l’antiseptique et le pudding au chocolat. La sienne était blanche, propre, visitée par beaucoup et quittée par peu. Sa maison savait comment faire taire sa peine : un liquide transparent injecté dans ses veines et un tuyau creusant vers ses poumons.

✧ ✧ ✧ ✧

Trente-deux ans. Cela avait presque réussi à faire oublier sa sentence à sa mère. Elle en était venue à croire qu’il survivrait ; que son corps se battrait assez longtemps pour lui offrir une entière existence.  Cela avait été si stupide pourtant. Une promenade dans le parc ; un coup d’œil vers l’extérieur ; la vue d’une famille heureuse ; les histoires racontées par les infirmières. La douleur s’était aggravée, l’avait cloué au lit avec pour seule distraction la vue et la connaissance. Gavé à la morphine, à peine capable de respirer seul. Les visites de sa mère en étaient devenues des épreuves. Il détestait sa façon de parler du futur, comme s’il allait bientôt sortir. Il allait mourir. Il voulait mourir. Il n’attendait que ça, qu’on le libère de ce corps, qu’on le libère de sa prison. C’était ce qu’il avait demandé à son infirmière. Il avait levé ses grands yeux bleus et avait chuchoté sa supplique à son oreille. Elle n’avait pas réagi. Elle avait simplement hoché la tête,  et avait débranché son respirateur. Elle avait serré sa main et ouvert sa perfusion. Elle avait caressé ses cheveux et embrassé son front. Puis elle l’avait laissé. Son suicide avait été intime et sans douleur, couché dans cette chambre blanche qui l’avait vu grandir.

✧ ✧ ✧ ✧

Il ne s’était pas attendu à obtenir une nouvelle chance. Neron avait toujours été un sceptique, un scientifique, dévorant les encyclopédies avec envie et curiosité. L’imaginaire ne lui plaisait pas car il le poussait à se demander ce qu’aurait été sa vie s’il n’avait pas été coincé entre la vie et la mort. Mais se réveiller de nouveau, ouvrir les yeux et ne pas sentir ce poids sur sa poitrine. Cela avait été un miracle ; cela l’avait poussé à remercier tous les Dieux qu’il connaissait. Il avait posé ses pieds nus sur le sol, ses jambes faibles tremblant sous son poids. Un pas après l’autre, il s’était appuyé contre le mur voisin, un sourire sur son visage pâle ; la peau de quelqu’un qui n’avait jamais vu le soleil. Et quand il avait ri, il n’y avait pas eu cette sensation d’étouffement. Il n’y avait pas eu cette douleur habituelle. Il n’avait pas souffert. Et pourtant, c’était bien lui dont les éclats de joie résonnaient dans la salle glacée. Il avait dansé sur le carrelage, s’était glissé entre les portes, avait parcouru les couloirs avec une terrible curiosité. Avant que la faim ne l’interrompe et que son sourire ne se transforme en rictus. Parce que sa chance avait un prix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 108
DATE D'INSCRIPTION : 21/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 21:05

C'est quoi cette fiche vide de chez vide, on a l'impression de tomber dans... le néant. Arrow Faucheur, très très bon choix Bienvenue parmi nous et bon courage pour la rédaction de ta fiche ! On veut en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 439
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 21:15

TOI  TOI  TOI    Jon puis Tom, tu veux ma mort ou quoi?  J'veux t'épouser maintenant J'te stalke pas, juste que ton pseudo, il est marquant quoi

Spoiler:
 

Je veux en savoir plus sur Neron, genre MAINTENANT Puis un faucheur, j'exige un lien, t'as pas le choix  Dépêche toi, vite sinon    
Bienvenue et bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 57
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 21:17

HELLFIREEE DARK FIREEEE THIS FIRE IN MY SKIIINI *chante très très fort*
Bienvenuuuue rien qu'avec le titre, j'ai hâte hâte hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 21:44

Lilith > I'M SORRY  C'est juste que je suis au boulot, mais je reste faible alors j'ai posté pour pouvoir remplir après ;; Je peux me faire pardonner avec un gif ?  
Spoiler:
 
Mais promis dès que je sors du boulot je me mets à remplir ma fiche èé *motivation*

Calla > MOI  MOI  MOI Peut-être que oui, mon but est de t'assassiner à coup d'avatar D:< *pan*
OMG JE SUIS PAS LA SEULE A REGARDER GUMBALL ?? (mes poissons s'appellent Gumball, Anais et Darwin STP)
Promis je te réserve un super lien de l'enfer qui tue èé

Camille > *heavy breathing* Traviiiiiiis
GG pour avoir reconnu la chanson du vieux pervers 8D *high five* je l'aime trop cette chanson, je suis faible face aux disney v.v
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 128
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 21:54

Je suis tellement heureuse que tu sois venue, tu n'imagines même pas bon sang. Je te fais des millions de bavouilles d'amour partout sur le visage; oui oui. & puis, Tom en faucheur, krr krr.
(je te harcèlerais pour avoir un lien parfait avec toi; mais ça tu le savais déjà )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 109
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 21:55

JE REFUSE Tu ne peux pas prendre cette gueule, en faire un faucheur et POSTER UNE FICHE TOTALEMENT VIDE. C'est une arnaque, une trahison . Donc j'attends, je plante ma tente, j'ai l'éternité (mais pas de trop). Tu te dépêches de poster quelque chose, même un embryon



    HIRAETH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 439
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 22:04

Citation :
Calla > MOI  MOI  MOI Peut-être que oui, mon but est de t'assassiner à coup d'avatar D:< *pan*
OMG JE SUIS PAS LA SEULE A REGARDER GUMBALL ?? (mes poissons s'appellent Gumball, Anais et Darwin STP)
Promis je te réserve un super lien de l'enfer qui tue èé

Tu risques de réussir là
Je regardais Gumball, Gravity Falls, Regular Show et Adventure Time l'année dernière comme j'avais rien à faire de mes journées
Spoiler:
 
J'espère bien, du coup, je vais stalker ta fiche voir si j'ai une idée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 108
DATE D'INSCRIPTION : 21/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 22:09

Neron Rosebury a écrit:
Lilith > I'M SORRY  C'est juste que je suis au boulot, mais je reste faible alors j'ai posté pour pouvoir remplir après ;; Je peux me faire pardonner avec un gif ?  
Spoiler:
 
Mais promis dès que je sors du boulot je me mets à remplir ma fiche èé *motivation*

Je te pardonne. Presque.

Parce que j'ai un meilleur gif de la muerte:
 

J'attends donc, patiemment de voir ce que va nous offrir ce p'tit faucheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 23:21

Ekaterina > TU AS PRIS ALICIA !
Tellement j'ai des trop bons conseils d'avatar sisi maggle ! 8D
Moi je suis trop contente d'être là, mais ça tu le sais déjà

Rubens > NAN ne te sens pas trahi D: Tiens regarde, j'ai posté un bébé morceau, ush ush *patpat*
Tu peux planter ta tente dans mon jardin (ceci n'est pas une allusion sessouelle) pour aussi longtemps que tu veux ! :D Mais promis, je poste la suite très rapidement, dès que je mets les petons dans mon chez moi je m'y mets èé

Calla > ... Moi j'ai toujours rien à faire de mes journées ok D: *se roule en boule et pleure*
Ça marche ma jolie dame, et moi je me hâte de faire quelque chose de potable à lire

Lilith > Dammit, j'avoue que niveau gif tu me bats ;;
Encore une fois, je me dépêche, promis juré craché
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 92
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2015
Localisation : PARIS ET SES ENVIRONS.

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 23:46

TOOOM
Ce choix, mais ce choooix!
Bienvenue parmi nous petit faucheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Mer 28 Oct - 23:47

DIXIT CHRIS MOTHERFUCKING WALTZ
(je suis pas une fangirl pfu )
Merci sexy change-peau hoho
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 31
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Jeu 29 Oct - 1:03

NAN MAIS TOM QUOI
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Ven 30 Oct - 10:35

Non non non non non non non non non... CE CHOIX DE DINGUE ! Puis ta plume, on parle de ta plume deux secondes ? Et le pseudo (j'adore quand on met des références, là Neron bujkbhrefkj Neron le beau, il lui convient parfaitement, mais qu'il ne brûle pas Paris quand même elle est belle cette ville ). Ce début... il y a rien, tu vas me faire pleurer parce qu'il y en a trop peu et que c'est déjà tout beau, donc ça aussi je refuse, je veux cette fiche, je veux un lien, je veux un rp Je veux la totale comme ça c'est dit
Bienvenue chez toi Je suis bien contente de te retrouver ici


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Ven 30 Oct - 13:06

Tom
Il nous faudra absolument un lien, bébé Khalil aime les bonbons donc il irait tout le temps en acheter chez Neron.
Hâte de lire la suite de cette fiche qui annonce du lourd.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Sam 31 Oct - 11:59

bienvenue.
tom, le pseudo, la fiche...
bonne chance pour ce qu'il te reste à remplir. plus vite, mécréant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Dim 1 Nov - 12:05

Cat > Merci ma jolie Cat

Hyacinthe > Promis j'éviterai les allumettes (a) mais je promets rien !
et pis merci pour tous ces compliments, brrr j'espère ne pas te décevoir du coup je vais faire de mon mieux
Merci pour ce super accueil ! :D

Khalil > Owi un lien
Il te vendra pleins de bonbons alors :>
J'espère que la suite te plaira alors et merci pour ton accueil !

Caprice (desdieux) > Merci jolie madame ! Et je me dépêche, promiiiis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Dim 1 Nov - 13:43


BIENVENUE CHEZ TOI

A chaque fois tu nous sors des pépites qui ne se ressemblent pas et ce personnage, ce petit bidule, c'est tout triste ce qu'il lui arrive, à peine né et déjà bientôt mort, tu laisses aussi une part de mystère dans ta fiche qui n'est pas déplaisant du tout, c'est... c'est tout beau et le jeu des masques, de la pièce truquée, j'ai particulièrement aimé cette image, c'est vraiment un nounours qui se cache, Hyacinthe prendra soin de lui J'aime beaucoup et ta plume est toujours aussi divine

Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Florence, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pour ce faire, tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.



Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 28/10/2015

MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   Dim 1 Nov - 21:28

Toujours autant d'amour dans la validation des fiches merci beaucoup beaucoup ♥️ je suis contente que Neron te plaise et j'espère bien m'amuser à le faire évoluer ici :D !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't let her fire sear my flesh and bone (Neron)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» Nouvelles regles escarmouche : Rate of Fire
» [3DO] Return Fire
» [Comic] Première BD Hero Factory 2011 : Ordeal of Fire
» Deck Recon: Rapid Fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA RONDE DE NUIT :: AUTOUR DE MOI LES FOUS :: LE METRO :: DESTINATION ATTEINTE-