AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 
LES CHANTS DE MALDOROR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: LES CHANTS DE MALDOROR   Mer 21 Oct - 9:52

INVITATION AU VOYAGE



NOM PRENOMS

nom : votre réponse ici votre réponse ici ▲ prénom : votre réponse ici votre réponse ici ▲ âge et date de naissance : votre réponse ici votre réponse ici ▲ statut civil : votre réponse ici votre réponse ici ▲ orientation sexuelle : votre réponse ici votre réponse ici ▲ metier : votre réponse ici votre réponse ici ▲situation familiale : votre réponse ici votre réponse ici ▲ Ton espèce : votre réponse ici votre réponse ici ▲ traits de caractère : votre réponse ici votre réponse ici ▲ Que penses-tu des créatures ? : votre réponse ici votre réponse ici ▲ groupe : votre réponse ici votre réponse ici ▲ crédits : votre réponse ici votre réponse ici
L’enfant sauvage noie ses peines dans l’abime de son esprit, inconsciente innocente qui feule dans les méandres de sa violence, là, le tremblement de ses ténèbres. Elle reste pure l’angélique, chétif animal qui resplendit de ses boucles de soleil, splendide poupée qui grave de sa voix cristalline une incertitude de l’être, qui dessine de ses doigts maladroits une honte mélancolique accrochée à sa peau de lait. Elle regarde les passants voltiger dans les rues bondées, assise sagement sur son banc blanc, ses mèches d’or filant dans l’éther azuré, dans la monocorde monotonie de ses traumatismes. Pied nus, elle offre aux badauds une lueur opalescente quand elle se meut gracile, féline, dans les ruelles de Paris ; ils pensent que l’apparition suit une trace du destin malhabile, ironique, elle marche simplement son museau dans le zéphyr palpitant, vêtue d’une chemise de lin immaculée, ses mains de fée frissonnent légèrement quand l’on ose s’approcher. Ses pensées toutes liées, mariées à son maitre aimé. Elle ne suit pas la liberté cette femme ailée relevant ses jupes de dentelle fruités, l’odeur du paradis, évanescente litanie s’évanouit dans les obstacles de son âme ravagée, pimprenelle barbouillée de larme juvénile, ange silencieux pétrifié dans l’ombre d’un chemin de dalle ; elle galope sur les marches du malheur telle l’eau châtiment qu’elle boit dans le calice d’un nectar défectueux, elle la craint cette dame plus qu’elle ne l’envie. L’enfant sauvage se meurt, vagabonde, du sang sur ses prunelles humides quand elle présente la nuit une terreur inassoupie, quand elle se colle au messire à la joie d’une caresse fugitive, quand elle épouse spirituelle les couples s’effleurant sur les quais de Seine. Elle se sent respirer quand l’épiderme se métamorphose, nymphe des océans de terre où s’abiment les pattes chaussées de tendresse d’une bestiole curieuse, panthère qui se relève à la poursuite d’un amusement enfantin, dans la neige elle s’écroule, dans les herbes elle s’ébat. Puis la réalité macabre d’une société humaine l’enserre, l’étouffe, crises névralgiques d’angoisse attroupée dans les veines striées de bleu, cette couleur chatoyante du décès de la psyché fragile, de l’esprit saccagé par les mains du malin, des images quand elle se cache entre les portes de l’armoire chemises pour seul drap, elle s’installe dans des lieux atypiques, s’endort paisiblement comme le fauve qui grogne entre ses cotes de porcelaine.

▲ intitule du lien : une idée précise de ce que vous voudrez jouer. Donner des pistes au joueur qui vous demande un lien peu être utile et agréable donc n'hésitez pas.
▲ intitule du lien : une idée précise de ce que vous voudrez jouer. Donner des pistes au joueur qui vous demande un lien peu être utile et agréable donc n'hésitez pas.
▲ intitule du lien : une idée précise de ce que vous voudrez jouer. Donner des pistes au joueur qui vous demande un lien peu être utile et agréable donc n'hésitez pas.



Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: LES CHANTS DE MALDOROR   Mer 21 Oct - 9:52


Les filles d'abord


pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: LES CHANTS DE MALDOROR   Mer 21 Oct - 9:52


Les garçons ensuite


Rubens petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.
pseudo du personnage petite phrase description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien.


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: LES CHANTS DE MALDOROR   Mer 21 Oct - 9:52


Les RPs DEBUTES

[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.


Les RPs ABANDONNES

[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
>[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.


Les RPs ACHEVES

[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.
[url=URL]TITRE[/url] : Un bref résumé de votre contexte pour les intéressés qui veulent lire.



Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: LES CHANTS DE MALDOROR   Mer 21 Oct - 9:53

J'ai enfin fini ma fiche
Donc vous pouvez venir, elle ne mord pas, elle attend sur son banc


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 128
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2015

MessageSujet: Re: LES CHANTS DE MALDOROR   Mar 27 Oct - 1:04

J'avais promis que je passerais dans la soirée; jolie demoiselle, alors me voici.   Avais-tu une idée quelconque de lien ? J'imagine que tu vois cela positif en tout cas, vu que tu m'as parlé d'amie pour Hya', ce pour quoi je suis totalement pour. Si on part bien sur cela, il faut qu'on trouve comment elles en sont arrivées à se côtoyer et quel type d'amitié elles entretiennent. ♥️ (j'ai un peu du mal à voir comment est Hya vu que ta fiche n'est pas complète, du coup je suis triste de ne rien pouvoir te proposer de concret en fait, j'aime pas venir les mains dans les poches).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 10
DATE D'INSCRIPTION : 16/11/2015

MessageSujet: Re: LES CHANTS DE MALDOROR   Sam 21 Nov - 19:32

Si tu crois que tu vas m'échapper comme ça et bouder, tu te fourvoies ö
Je veux et j'exige un lien ma petite poupée qui boude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

la nuit je mens, à Paris je me fonds

MESSAGES : 281
DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2015

MessageSujet: Re: LES CHANTS DE MALDOROR   Mer 25 Nov - 9:46

Mais je ne compte pas m'échapper Regarde je suis là (sans idée de lien certes) Je vais aller me remémorer ta fiche pour trouver quelques pistes, mais si tu as déjà une idée je suis toute ouïe


Les plaies
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
la nuit je mens, à Paris je me fonds


MessageSujet: Re: LES CHANTS DE MALDOROR   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES CHANTS DE MALDOROR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chants de la forêt
» [Perso] BIONICLE : Préférez-vous les méchants, les gentils ou les neutres ?
» T-MOLDING ou Chants queue de sapin ...
» HRP la charte gentils/méchants... vos avis ?
» Classements des 20 plus grands méchants de jeux videos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA RONDE DE NUIT :: AUTOUR DE MOI LES FOUS :: LES CARNETS-